Un champ de bataille a toujours un lien avec la géographie, et donc la géopolitique. Pendant des siècles, la vallée du Rhin a été le théâtre d’interventions des armées françaises et allemandes. Nous avons sur le pas de notre porte un lieu de mémoire précieux et parlant: un double champ de bataille. Le 22 décembre 1793, les  » Soldats de l’an II « , les célèbres  » Sans-culottes  » sortirent victorieux de leur bataille contre les alliés Autrichiens et Prussiens. Un genre de deuxième bataille de Valmy, où Goethe disait  » Aujourd’hui, en ce lieu, s’est ouverte une nouvelle aire pour l’humanité « . Le mythe révolutionnaire nourrit encore aujourd’hui l’idée française et européenne des Droits de l’Homme.

Non loin de ce champ de bataille de la période révolutionnaire ont combattu victorieusement ensemble en 1870-1871 les soldats de la nouvelle alliance Prusse – Etats Allemands du Sud, les uns protestants, les autres catholiques, contre l’ennemi héréditaire français. Il s’agit là d’un paysage mémoriel unique et bien entretenu qui permet un accès par la plastique des monuments à la compréhension des concepts politiques fondamentaux de cette époque : impérialisme, militarisme, colonialisme, nationalisme.

Ce site en accès libre peut être découvert avec l’équipe du CIAS, lors d’une visite guidée eyt/ou par un rallye-photo interactif.